Londres et Paris : un duo de choc à l'échelle mondiale pour le commerce de luxe

11 avril 2017

Selon la dernière étude de Savills, Global Luxury Retail, 36 enseignes de luxe se sont implantées à Paris en 2016, dont   8 nouveaux entrants. Londres en comptabilise 41, New-York et Dubaï 31 et enfin, Hong-Kong 25.
La France reste le pays le plus visité au monde par les touristes étrangers. Paris, et Londres s’imposent toujours comme des hauts lieux du commerce de luxe, d’autant qu’environ un tiers des dépenses pour les produits de luxe s’effectue dans le cadre de séjours touristiques*. Pour les grandes marques étrangères et principalement américaines, Londres représente la porte d’entrée vers l’Europe, suivie immédiatement par Paris. En effet, pour une marque de luxe, s’implanter simultanément dans ces deux capitales emblématiques de la mode, assoit immédiatement son image de marque sur tout le Vieux Continent. 

Figure 1 : Création de nouvelles boutiques de luxe en 2016 

VILLE

NOMBRE   D’OUVERTURES DE BOUTIQUES DE LUXE

Londres

41

Paris

36

New York

31

Dubaï

31

Hong Kong

25

Milan

24

 D’après les prévisions de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), institution spécialisée des Nations Unies, les flux mondiaux de touristes pourraient doubler d’ici 2030 pour atteindre près de 1,8 milliard de personnes. Cette croissance sera soutenue par le développement continu du transport aérien à bas prix et l’expansion rapide d’une classe moyenne à forte mobilité, émanant des économies émergentes. L’Europe conservera sa position dominante avec une part de marché touristique de 41 % en 2030, et ses villes phare, telles Londres et Paris resteront des destinations privilégiées de ces nouveaux touristes.

Les grandes maisons de luxe s’intéressent particulièrement aux destinations privilégiées par les ressortissants chinois, qui achètent environ 40 % de leurs produits à l’étranger. Forte de ce constat, Paris bénéficie de cette tendance depuis de nombreuses années. L’évolution des habitudes de voyage des touristes chinois est toutefois à surveiller, afin d’anticiper quelles seront les potentielles destinations phare pour les marchés du luxe.

Pour Christian Nehmé - Co-directeur du département Retail de Savills - «L’issue du Brexit pourrait être décisive dans la compétition entre Londres et Paris ! En fonction des accords trouvés, des taxes d’import pourraient être créées en Grande-Bretagne sur le luxe. Ceci impacterait le coût final des produits vendus outre-manche et donc l’attractivité de Londres aux yeux des touristes. »  

Faustine Godbert – Associate High Street Retail chez Savills – ajoute « Il convient de noter que le récent affaiblissement de la livre sterling a boosté artificiellement les achats de produits de luxe à Londres, au détriment de la capitale française. Cet impact reste toutefois anecdotique, au vu des excellents derniers résultats des grandes maisons en 2016. »

 *Données de Exane BNP et ContactLab.

 

 

 

 
 

Key Contacts

Christian Nehme

Christian Nehme

Co-Head of Retail Department
Retail

Savills Paris

+33 1 44 51 73 26

 

Faustine Godbert

Faustine Godbert

Associate
Retail

Savills Paris

+33 (0) 1 86 69 39 20