Nouveautés de Savills

Les investissements dans les pays européens « non-core » enregistrent une hausse dans le secteur du commerce

 En Europe, les montants investis dans le secteur du commerce ont atteint 21 milliards d’€ à la fin du troisième trimestre 2018, une hausse de 8% par rapport à 2017     

La Belgique (+ 229%), la Pologne (+ 80%) et l'Italie (+ 52%) ont enregistré la plus forte augmentation de l'investissement dans l'immobilier de commerce au cours des trois premiers trimestres de 2018, selon le dernier European Retail Investment Report pour Market in Minutes de Savills.

Sur les principaux marchés, les investissements ont augmenté annuellement de 23% en France et de 15% en Allemagne. La majorité des ventes de portefeuilles réalisée en Allemagne, a été principalement dans les secteurs de la logistique (entrepôts) et du « retail park ». L'Allemagne se positionne en tête du marché global des investissements avec une part de 24%, le Royaume-Uni venant en seconde position détient 19% des parts de marché.

En ce qui concerne les centres commerciaux, en particulier ceux des marchés secondaires tels que l’Italie (+158% / 1,2 milliard d’€) et la Pologne (+82% / 2,1 milliards d’€), ils ont enregistré la plus forte augmentation (+11% en glissement annuel) en raison des opportunités disponibles et de la prédominance de ce type particulier de classe d'actifs. Les rendements moyens des centres commerciaux prime se sont stabilisés à 4,5%, alors qu'ils continuent de se contracter dans le reste du secteur.

 

 

 

Paris, le 11 décembre 2018

 

Les investissements dans les pays européens « non-core » enregistrent une hausse dans le secteur du commerce - Savills

 

En Europe, les montants investis dans le secteur du commerce ont atteint 21 milliards d’€ à la fin du troisième trimestre 2018, une hausse de 8% par rapport à 2017 - Savills

 

La Belgique (+ 229%), la Pologne (+ 80%) et l'Italie (+ 52%) ont enregistré la plus forte augmentation de l'investissement dans l'immobilier de commerce au cours des trois premiers trimestres de 2018, selon le dernier European Retail Investment Report pour Market in Minutes de Savills.

 

Sur les principaux marchés, les investissements ont augmenté annuellement de 23% en France et de 15% en Allemagne. La majorité des ventes de portefeuilles réalisée en Allemagne, a été principalement dans les secteurs de la logistique (entrepôts) et du « retail park ». L'Allemagne se positionne en tête du marché global des investissements avec une part de 24%, le Royaume-Uni venant en seconde position détient 19% des parts de marché.

 

Investissement Commerce en Europe T1-T3 8% de plus que l’an passé

 

 

 

 

 

En ce qui concerne les centres commerciaux, en particulier ceux des marchés secondaires tels que l’Italie (+158% / 1,2 milliard d’€) et la Pologne (+82% / 2,1 milliards d’€), ils ont enregistré la plus forte augmentation (+11% en glissement annuel) en raison des opportunités disponibles et de la prédominance de ce type particulier de classe d'actifs. Les rendements moyens des centres commerciaux prime se sont stabilisés à 4,5%, alors qu'ils continuent de se contracter dans le reste du secteur.

Oliver Fraser-Looen, Head of European retail investment, commente : « Les trois premiers trimestres de 2018 ont été marqués par une grande vitalité des marchés secondaires en Europe. En regardant de plus près, l’Italie et la Pologne, il est clair que le dynamisme des investisseurs renforce les secteurs spécifiques du marché - notamment les centres commerciaux. Cette situation est à comparer avec celles des marchés principaux, tels que la France, l’Allemagne et même le Royaume-Uni, où le commerce traditionnel a connu des difficultés en raison des changements dans le comportement des consommateurs et notamment du succès du e-commerce. En revanche, les entrepôts sont devenus plus favorables en termes de retour sur investissement. Les commerçants et les propriétaires s’adaptent aux changements du commerce de détail physique, qui offrent de nouvelles opportunités d’investissement sur le marché. À l'avenir, ce contexte devrait entraîner une augmentation des actifs hybrides qui répondent aux besoins logistiques, tels que « Click and Collect Points » et « Last Mile Delivery », mais qui sont également étroitement liés aux fondamentaux du commerce. »

En ce qui concerne les entrepôts et les « retail parks », Savills indique que sur les trois premiers trimestres, les meilleurs résultats reviennent au Royaume-Uni, qui concentre 43% de 2,5 milliards d’€ investis et à l’Allemagne qui agrège un tiers du marché (1,9 milliard d’€). Le rendement prime moyen s'est établi à 4,9%, soit 50 points de base de moins que l'an dernier. Cependant, d'autres marchés dont l'Espagne, ont connu un ralentissement de l'activité (-27%), le marché connaissant une pénurie de produits prime et des opportunités de repositionnement.

Selon le rapport, avec la reprise de la confiance des consommateurs, la consommation des ménages devrait augmenter de 1,5% cette année et de 1,6% l’année prochaine. Cela concerne particulièrement les actifs « prime high street », pour lesquels les investissements ont été particulièrement impressionnants sur des marchés tels que la France (50% du total), l'Espagne et les Pays-Bas (30% du total).

Eri Mitsostergiou, European Research Director, ajoute : « Ce qui est vraiment intéressant, c’est que, malgré le passage au e-commerce sur des marchés clés tels que le Royaume-Uni et l’Allemagne, il reste encore des opportunités d’emplacements « prime high street » sur des marchés tels que la France et l’Espagne, où la vente au détail en ligne n'a pas encore pris son essor. Globalement, les emplacements de qualité « high street », situés dans les rues commerçantes à forte fréquentation et touristiques, sont très recherchés par les investisseurs et considérés comme un rempart contre le commerce en ligne. »

                                      - Fin du communiqué -

 

Recommended articles