Publication

Le flex office gagne du terrain partout en europe

 

LE FLEX OFFICE GAGNE DU TERRAIN PARTOUT EN EUROPE - WORKTHERE

 

  • Une forte demande attendue à Dublin, Stockholm, Varsovie, Madrid, Barcelone, Bucarest et Lisbonne
  • La demande future sera également forte dans les villes secondaires telles que Hambourg, Francfort, Birmingham et Lyon.

Selon Savills et Workthere (workthere.com), la vague des bureaux flexibles initiée dans les plus grandes métropoles européennes par le phénomène du co-working, est en train de gagner tout le continent. Des capitales européennes plus petites que Paris ou Londres, à l’image de Dublin, Stockholm, Varsovie et des capitales régionales, situées dans des pays clés, telles que Hambourg, Francfort, Birmingham ou Lyon, vont connaître une demande croissante sur le marché du co-working.

 

Le « European Flexible Office Spotlight » indique ainsi que, même si Londres et Paris, qui ont des marchés de bureaux plus matures, continueront d’attirer une demande accrue en bureaux flexibles, celle-ci ne sera plus leur apanage. D’autres villes, qui bénéficient également d'une économie dynamique, ou attirent l'innovation et les talents, verront cette demande augmenter.

 

Image treatment

Cal Lee, fondateur de Workthere, commente : « En ce qui concerne l’avenir, nous nous attendons à ce que la popularité du secteur des bureaux flexibles s'intensifie. Nous pensons que les villes, dont l’économie est dynamisée par l’innovation et l’attraction de talents, peuvent voir la demande de bureaux flexibles augmenter jusqu’à 15% du total de la demande de bureaux à moyen terme, et à long terme, elle pourrait atteindre  20-25%, en particulier dans un contexte de croissance économique et de fort investissement des entreprises. »

« Au cours des deux prochaines années, nous anticipons une croissance continue en bureaux flexibles sur des marchés plus petits mais demeurant dynamiques comme Dublin, Madrid, Barcelone, Bucarest ou Lisbonne, où la demande  en bureaux flexibles reste, pour l’instant, inférieure à 15% du total de la demande de bureaux. »